top of page

La chaleur ou le froid? Lequel devrait-on privilégier?




Cette question revient souvent dans mon travail de massothérapeute. Ce qui est important de savoir, c’est que c’est un outil principalement analgésique qui a peu d’impact prouvé sur la guérison des tissus. On privilégie la thermothérapie pour diminuer les inconforts physiques, je t’en démêle les grandes lignes.




Le froid

Le froid agit comme anesthésiant, il apporte un effet d’apaisement immédiat puisque réduit la production d’enzymes responsables de l’inflammation. De plus, il ralentit la circulation sanguine pour diminuer l’œdème.


Les symptômes d’'inflamamtion

Visuellement, on peut voir une rougeur et au touché on ressent de la chaleur.

Des élancements, des engourdissements, des fourmillements et des raideurs musculaires accompagné à de la douleur empêchent la fluidité des mouvements


Quand l’utiliser

On l’utilise principalement quand survient une blessure comme une entorse, une foulure ou tout autre choc important. À ce moment on parle d’une phase inflammatoire qui peut durer jusqu’à 4 jours. Dans cette phase, l’important c’est de diminuer au minimum les mouvements et appliquer du froid localement.

Même chose dans le cas des pathologies musculaires tel que les tendinites, les bursites, le syndrome du tunnel carpien et les épicondylites. Elles sont une inflammation des tissus dû à des traumatismes ou des mouvements répétitifs.


Comment l’utiliser

Dans ces cas, le froid est intéressant pour contrôler les symptômes de l’inflammation aigue. On applique le froid pendant 15 minutes et répéter tout au long de la journée. Une fois les symptômes maitrisés, il est conseillé de prioriser l’application de chaleur. On priorise le « sac magique » : une poche de glace ou un sac de légumes (petits pois). Il est important de ne pas directement appliquer la glace sur la peau afin de ne pas l’irriter.


La chaleur

Quant à la chaleur, elle augmente la circulation sanguine, qui permet aux muscles de se relâcher, de se relaxer et de favoriser une activité saine des cellules pour contribuer à la guérison des tissus.


Quand l’utiliser

L’application de la chaleur peut être efficace une fois que la phase aiguë de l’inflammation est terminée et que commence le processus de guérison. Il est efficace pour soulager les tensions musculaires et les crampes puisqu’elle vient relaxer la zone problématique.

Lors de blessures, il est important de prendre conscience de ce qui est à l’origine. Une mauvaise posture, des mouvements trop répétitifs, des muscles trop tendus, une charge inhabituelle trop lourde, etc… Le stress est aussi un facteur qui apporte beaucoup de tension au haut du dos et à la nuque causant bien des maux de tête.


Comment l’utiliser

Appliquée entre 20 et 30 minutes, la chaleur réduit les douleurs persistantes, elle facilite et accélère la cicatrisation. Le « sac magique » ou la bouillotte sont les méthodes d’applications les plus performantes, puisqu’elles gardent leur chaleur plus longtemps. Bien entendu, offre du repos à ton corps. Notre rythme de vie intense peut être à l’origine de ces malaises.


La thermothérapie est un merveilleux outil pour augmenter notre confort de tous les jours. Utilise ton bon jugement, quand ça te fait du bien, c'est le bon choix pour toi. Comme je l'ai mentionné au tout début, c'est un outil pour nous offrir du confort, il n'a pas d'impact significatif sur la guérison.

Des changements dans vos habitudes de vies peuvent souvent éviter le retour d’une blessure, à moins que ce soit un accident. Pense à cela! Pour toutes questions, n'hésite pas. Il me fera plaisir de te répondre du mieux de mes connaisssances.





23 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page